• Instagram
  • Facebook
  • Pinterest

© 2018 VincentAGNES

Rechercher
  • VincentAGNES

Une nuit dans le désert en Inde


Excursion en dromadaire et nuit à la belle étoile en plein milieu du désert dans le Rajasthan en Inde.

Voilà un chapitre de mon carnet de voyage que j'ai tenu lors de mon dernier voyage.

Bonne lecture.

Jour 14.

Je me lève d'assez bonne heure, c'est un jour un peu spécial car mes amis et moi partons dans le désert du Thar, près de la frontière Pakistanaise.

Une voiture arrive pour nous récupérer à notre hôtel, c'est parti pour 45 mn de pistes perdues dans un vaste désert où subsiste une petite végétation terne et chétive.

La voiture nous dépose dans un camp en attendant les chameliers.

Je pars explorer.

Au loin, des femmes puisent de l'eau dans un puit primitif.

Le précieux liquide est étonnamment limpide.

Cela ressemble à une scène d'Afrique pensais-je.

Derrière moi, un arbre orné d'étoffes colorées donne l'impression d'une certaine magie.

Mon ami vient alors me tirer de mes pensées en me signalant que les dromadaires sont là.

Bien tranquilles au soleil.

Je monte dessus et il se relève quasiment immédiatement sur ordre de notre guide. Moins deux, je tombe.

C'est sacrément haut.

Mes deux compagnons sont en selles aussi, un peu désorientés.

Et on commence notre lente marche en direction de l'horizon.

Nos deux guides Ati et Tiagu connaissent bien les lieux qui se ressemblent pourtant.

Nous parcourons les vastes étendues de sable et de cailloux.

De temps en temps, j'aperçois même des gazelles.

Au bout d'un moment, nous faisons halte dans un petit village perdu au milieu de nulle part, complètement isolé.

Le petit village de Gahni : 40 maisons et des troupeaux. Rien d'autre.

Pas d'eau courante bien sur, des puits suffisent.

Très dépaysant, cela ne ressemble en rien à l'Inde de mon imagination.

Tiagu termine de remplir des bidons d'eau pour plus tard et s'empresse de les charger sur un des dromadaires.

Bientôt, le village n'est plus qu'une petite tâche dans l'infinité sèche et brumeuse du désert.

C'est au bord d'un petit arbre que les guides choisissent de s'arrêter.

Très vite, ils allument un feu et commencent à cuisiner des légumes, du riz et des petits pains. Incroyable.

Le meilleur repas du voyage.

Après ce repas formidable repas, nous devons reprendre la route pour établir notre camp de fortune pour cette nuit.

Les dromadaires ne bronchent pas, leur pattes est complètement adaptée au sable. Fascinant de voir ces animaux se mouvoir.

Le soleil commence à tomber et on se précipite dans l'ascension des dunes pour profiter du spectacle.

Assis sur ces montagnes de sable fin dorées, un moment de magie.

On était complètement seuls.

Le soleil couché, on descends retrouver nos deux guides qui nous ont installés de supers lits, à la belle étoile.

Les dromadaires sont lachés et font leur vie, tranquillement.

Avec bonheur, on échange tous les cinq notre repas, encore plus merveilleux que celui du midi.

On se couche bien au chaud sous de lourdes couvertures, mais même avec ça il fait froid.

Quelle ambiance particulière de voir les dunes éclairées à la lumière de la lune.

Très vite, les rayons du soleil viennent me sortir de mon sommeil. De belles couleurs pour commencer une nouvelle journée.

Une des meilleures expériences de voyage.

#inde #voyage #roadtrip